Historique

L’Amicale des Anciens du Collège Saint-Antoine de Phalsbourg a été créée en janvier 1956.

 1945 – Après la rupture des années de guerre, bien des anciens cherchaient à revoir leur collège, leurs professeurs, leurs condisciples. Ils avaient soif de retrouver leurs camarades, de renouer avec le passé.
Quand, en septembre 1945, le collège ouvrait à nouveau ses portes, on pouvait y retrouver quelques anciens professeurs (les RR. PP. Bernard, Antoine, Laurent et Rémy) et quelques anciens élèves (Schumacher, Mainz, Trierweiler).C’est le RP Bernard qui eut l’idée d’un regroupement des élèves d’avant-guerre. Curé de 4 Vents durant la guerre, seul franciscain non expulsé en 1941, il avait réussi à conserver les archives du collège, notamment un registre de tous les élèves de 33 à 40 avec l’adresse de leurs parents.

1948 – La première « journée des Anciens » eut lieu en septembre 1948. Elle regroupait quelques anciens qui allaient se retrouver tous les ans et se mettre au travail pour retrouver leurs condisciples, trouver un lien, un trait d’union qui cimenterait l’amitié retrouvée et élaborer les statuts d’une « Amicale » qui serait déclarée au registre des Associations du tribunal de Phalsbourg.

1953 – Le RP Rémy, Recteur du collège depuis 1949, eut l’idée de lancer une revue, éditée par les élèves. Les jeunes nous offraient ainsi le trait d’union qui nous manquait dans la future Amicale.
La section « spéciale » d’après-guerre (1945 – 49), lors d’une journée d’anciens d’avant- et d’après-guerre, choisit le titre de cette revue : « Notre Clocheton ». Le N°1 sortait à Noël 1953. Schneider Ady y écrivait : « Nous ne pouvons nous rappeler Saint-Antoine, quand nous en sommes loin, sans qu’à l’horizon de notre souvenir ne pointe le clocheton du collège. »
Le RP. Rémy, dans le « mot du Père », pensait à tous ces anciens que la vie et la guerre avaient dispersés et que les souvenirs et l’amitié rassemblaient toujours.
Le but de « Notre Clocheton » était clairement défini : « rapprocher les anciens d’avant- et d’après-guerre ».

1954 – Nous avons envoyé les 3 premiers bulletins aux parents et aux anciens dont nous possédions les adresses.
Dans le N°4 de juillet 1954, nous avons fait l’inventaire de nos contacts, des anciens retrouvés : 15 RR. PP. franciscains, professeurs de 1933-39 ; 83 condisciples, dont 13 étaient morts durant la guerre ; 40 élèves sortis après la guerre dans les années 1945-1953.
Le RP. Théophane, recteur et ancien élève, lance un nouvel appel : « Pour vous tous qui avez passé ici, le Collège reste votre maison. Vous y trouverez toujours en même temps que les souvenirs de jadis, l’accueil franciscain que vous avez aimé. »

1955 – Lors de l’Assemblée Générale Constitutive du 21.8.1955 (cf n°9 de notre Clocheton), un 1er comité de direction est élu.
Président : Raymond Trierweiler, professeur au Collège,
Vice-président : René Klein, architecte,
Secrétaire : Charles Dillinger, responsable syndical CFDT,
Trésorier : Gaston Ancel, ingénieur aux mines de potasse.
Dans les statuts élaborés, le but de l’Amicale était précisé : maintenir et resserrer les liens d’amitié entre tous les anciens élèves du collège Saint-Antoine et créer un esprit d’entraide parmi les membres de l’Amicale.
Le président est chargé de demander l’inscription de l’association au registre du Tribunal cantonal de Phalsbourg.

1956 – Réponse du Tribunal en janvier 1956 : « L’Amicale des Anciens du Collège Saint-Antoine de Phalsbourg a été inscrite le 3 janvier 1956 au Registre des Associations dudit tribunal cantonal de Phalsbourg sous le Volume I n°54. »
C’est la date officielle de la création de l’Amicale.
Durant les 50 premières années, il y eut, comme dans toute entreprise humaine, des hauts et des bas, des pics et des creux, des essoufflements, des refondations.
Le collège séraphique (petit séminaire franciscain) d’avant-guerre a subi lui aussi quelques secousses et transformations.
Il est devenu un établissement catholique privé ayant signé en juin 1961 un contrat d’association avec l’Etat.
En 1939, le collège comptait une centaine d’élèves. A l’heure actuelle, l’Ecole-Collège-Lycée abrite plus de 700 élèves, dont 150 internes.
L’Amicale a ressenti les évolutions du collège. « Notre Clocheton » est devenu « Le Clocheton » et le trait d’union devient de plus en plus vite l’Ordinateur.
Mais il faut souligner qu’en 2006 l’Amicale est en pleine renaissance et modernisation.
C’est une joie et un réconfort pour les « anciens » et les « nouveaux ».
Ce rajeunissement se fait sous la présidence de Guy Becker et de son comité.
Avec le Père Léon, les présidents honoraires Raymond Trierweiler et Bruno Piatkowski, et tous les anciens présidents, nous souhaitons que l’Amicale favorise chez les membres une amitié fidèle, le partage des projets de vie, le soutien réciproque, la joie de se retrouver, un idéal de vie chrétienne et de service.
Qu’elle pense un peu aux Franciscains qui ont légué une certaine qualité de vie au Collège.
Bon courage à l’Amicale !
Qu’elle garde son dynamisme sans se décourager !
                                                                                            Raymond Trierweiler (2006).

Les comités depuis 1955

Les commentaires sont fermés